Jeunesse et Emploi : Et si l’Agriculture en était la solution ?

Le président de la république du Sénégal Macky Sall mise sur l’agriculture pour lutter contre le chômage des jeunes. Il l’a fait savoir lors du lancement de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (ANEJ).

AP_Emploi-des-jeunes« Avec l’ANEJ, nous avons un objectif de créer 110 000 emplois sur lesquels, nous travaillons avec les partenaires publics et privés la Banque nationale de développement économique (BNDE)», a fait savoir le Président de la République Macky Sall lors de la cérémonie de lancement des activités de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (ANEJ). Pour arriver à satisfaire le nombre important de jeunes en âge de travailler, le président de la République, Macky Sall, a exhorté les jeunes à s’intéresser à l’agriculture. «L’agriculture est un bon levier pour lutter contre chômage des jeunes. Il doit pouvoir les intéresser. Seulement, il faut qu’elle soit moderne, motorisée où les travaux seront allégés avec l’utilisation de semences certifiées et adaptées aux besoins des consommateurs », a reconnu le président face à un parterre de jeunes entrepreneurs bénéficiaires des bourses et autres subventions des partenaires techniques et financiers de la nouvelle agence. Ainsi, le président a promis de mettre à la disposition des futurs agriculteurs les outils nécessaires pour sa modernisation afin d’accompagner les jeunes dans ce secteur porteur de croissance en réunissant les conditions nécessaires pour moderniser l’agriculture. L’objectif d’une agence comme l’ANPEJ est de participer à atteindre la barre des 400 000 emplois en quatre ans comme promis par le locataire du palais de la république durant sa campagne électorale. Ainsi, par le biais des programmes et projets mis en place par le ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne et de l’ANPEJ d’autres secteurs seront ciblés par le gouvernement pour faciliter son développement et sa croissance très vite. Dont 300 000 emplois grâce au seul programme des domaines agricoles communautaires PRODAC qui est déjà mis en œuvre. Cependant, Macky Sall a pris la peine de préciser que l’ANPEJ n’a pas pour fonction de créer des emplois mais de faire la promotion de la création d’emploi. «Le P du cigle ANPEJ est très important information du jour à savoir le geste de Tigo en faveur des jeunes à la recherche de stages. Nous offrons plus qu’un stage aux jeunes sénégalais, nous leur offrons une formation pratique et sérieuse qu’ils pourront faire fructifier dans leurs domaines d’activité. Avec cette opération Tigo participe à sa manière au renforcement des capacités des jeunes pour qu’ils soient capables de porter les attentes de développement du pays», a fait savoir le directeur général de la société de téléphonie Diégo Camberos qui a affirmé durant son discours que son entre prise va donner 100 bourses 100 stage et 50 millions de francs. En dehors de Tigo, le Crédit mutuel du Sénégal a fait un geste Revenant sur la suppression des agences pour la promotion de l’emploi, le ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne a expliqué que l’ambition du gouvernement est de créer des emplois et pas de les détruire. Mais il fallait mettre de l’ordre dans un milieu où plus de 4 agences faisaient la même chose. «C’était une décision difficile à prendre mais il fallait le faire pour mettre en cohérence nos politiques d’emplois. Je ferai tout ce qui de mon possible pour être juste envers les anciens employés de ces structures après la procédure de liquidation judiciaire qui est en cours», a affirmé Mame Mbaye Niang en balayant du bras toute idée de favoritisme dans le choix des jeunes qui seront bénéficiaires du soutien de l’ANPEJ.

Amayi Badji