LANCEMENT OFFICIEL DE L’ANPEJ : Macky veut du concret et promet de réintégrer les licenciés des agences dissoutes

Le président de la République a présidé la cérémonie de lancement officiel de la nouvelle structure chargée de promouvoir l’emploi des jeunes. Macky Sall qui s’est indigné du sort des ex-travailleurs des agences dissoutes, a promis de les insérer incessamment. Alors que l’Agence Pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (Anpej) promet de faciliter l’obtention d’emplois à plusieurs jeunes et de réaliser le vœu du Président de créer 400.000 emplois à l’horizon 2017 à travers un partenariat public privé et la promotion de l’esprit d’entreprenership, le chef de l’Etat prend note et les attend sur le terrain.

_MG_0184
_MG_0184
« 1 de 33 »
L’Anpej prend le relais de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Anej), du Fonds national de promotion des jeunes (Fnpj), de l’Agence pour l’emploi des jeunes des banlieues (Ajeb) et l’Agence nationale d’appui aux marchands ambulants (Anama) : avec pour mission de faciliter l’emploi aux jeunes et groupes vulnérables. Objectif : créer 113.000 emplois à l’horizon 2017. Pour y parvenir, son Directeur général Amadou Lamine Dieng, qui a rappelé la vision du chef de l’Etat en matière de jeunesse, entend s’appuyer sur le partenariat public-privé et une subvention annuelle de 50 millions pour financer des jeunes entrepreneurs ainsi qu’un stage pour 100 jeunes diplômés sélectionnés par l’agence. «L’Anpej a signé des conventions de partenariat. Cet accord offre des opportunités de développement, mais aussi pour la jeunesse», a-t-il dit. Ainsi, rappelle-t-il, l’Anpej a signé à cette occasion un partenariat avec l’opérateur de téléphonie mobile Tigo, Lequel va générer 50 millions de francs CFA destinés au financement des projets de jeunes entrepreneurs, sans compter un stage pour 100 jeunes diplômés sélectionnés par l’Anpej.
 
L’Agence a également reçu, dans le même esprit, une subvention de 200 millions de francs CFA du Crédit mutuel Sénégal (CMS).
 
 »Nous allons tout faire pour faciliter l’accès au crédit aux jeunes porteurs de projets, afin qu’ils puissent disposer d’un emploi et participer au développement du pays », a assuré le directeur de l’Anpej, Amadou Lamine Dieng.
 Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Mame Mbaye Niang rappelle son engagement à réaliser les 400.000 emplois que le président de la République veut créer. D’après Mame Mbaye Niang, l’agence mettra en place un système d’information intégré sur le marché du travail pour faciliter les conditions d’accès aux financements des projets. «Nous allons également appuyer et accompagner les jeunes dans l’élaboration et l’exécution des projets, mener toute action pouvant aider à promouvoir l’emploi des jeunes, élaborer le programme d’insertion professionnelle des marchands ambulants», dit-il. «Au Sénégal, 62,5 % des jeunes sont âgés entre 15 et 35 ans. Chaque année, il y a 200.000 nouveaux demandeurs d’emploi sur le marché du travail. Parmi eux, 31 % sont diplômés de l’enseignement supérieur et 46 n’ont aucune qualification ou formation. Nous nous donnerons corps et âme pour leur assurer une insertion», a promis le ministre. Quant à Macky Sall, il leur a donné rendez-vous sur le terrain avant de s’indigner sur le sort des 227 ex-salariés licenciés et de leur promettre une réinsertion dans le court terme. Salma Fall (Stagiaire)