Statut et ancrage institutionnel : les précisions du DG de l’ANPEJ

DSC_0016

A la suite de mon audition, le 29 avril 2015, par la Commission Jeunesse, Emploi et Formation du Conseil Economique, Social et Environnemental, des journaux et sites d’information ont fait état de mon souhait de faire revoir le statut et l’ancrage institutionnel de l’ANPEJ pour échapper à la tutelle technique du Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne. 

Je tiens à démentir de la manière la plus ferme ces propos qui me sont prêtés et qui n’engagent que ceux qui les portent. 

Au demeurant, je voudrais préciser que la question du statut de l’ANPEJ ne saurait se poser  étant donné qu’elle est classée dans la catégorie des Agences de niveau 1, ce qui correspond au plus haut rang de classification dans la pyramide institutionnelle des Agences au Sénégal.  

Cette position conférée par le Chef de l’Etat constitue d’ailleurs le prolongement de sa décision de rationaliser la gouvernance de l’emploi des jeunes par la suppression de 4 agences et Fonds, et la création de l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes. Une évolution institutionnelle dont la pertinence est saluée par tous les acteurs du secteur. 

En ce qui concerne l’ancrage institutionnel de l’ANPEJ, la pertinence de la placer sous la tutelle technique du Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne est opportune et indiscutable dans la mesure où c’est le Département ministériel qui est chargé de mettre en œuvre la politique de l’Etat en matière de promotion de l’Emploi, et particulièrement de l’Emploi des jeunes.  
Il s’y ajoute que le Ministre Mame Mbaye Niang qui a l’honneur de le diriger ne ménage aucun effort, depuis qu’il est à la tête de ce Département, pour le renforcement du leadership institutionnel de l’Agence et de ses moyens d’intervention.  

Cet engagement soutenu est illustré par sa décision, juste après sa nomination, de transférer à l’Agence tous les projets qui étaient logés au niveau de son cabinet ministériel (Projet Accueil Emploi, Fonds national d’insertion des Jeunes, Projet TCP SEN 3403 financé par la FAO). 

Il est également important de relever que c’est grâce à son efficacité et son plaidoyer auprès des plus hautes autorités de l’Etat que le budget de l’Agence est passé du simple au double. Par ailleurs, le Ministre s’engage au quotidien à trouver des solutions pour la mobilisation des ressources nécessaires au financement du programme d’investissement de l’Agence. C’est dire donc que  je suis très satisfait de l’accompagnement de la tutelle et des très bonnes relations de collaboration que j’entretiens avec le Ministre et toute son équipe;  ceci en toute loyauté et avec un sens élevé des responsabilités.  

Je reste engagé à ses côtés pour relever ensemble les défis de l’emploi des jeunes qui constitue une préoccupation majeure du Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL. 

Le Directeur Général de l’ANPEJ